VMC hygroréglables indispensables pour votre maison ?

By Au coeur des produits

 

La ventilation mécanique contrôlée, appelée le plus souvent VMC, se trouve sous plusieurs technologies comme les simple ou double flux, ou encore les hygroréglables.
Ces dernières vous permettent de régler votre la ventilation de votre habitation en fonction de l’humidité de la pièce.

Comment fonctionne une VMC hygroréglable ?

L’air de vos pièces humides comme la salle de bain, les WC ou encore la cuisine est extrait par les bouches (hygroréglables ou autoréglables selon le type A ou B de votre VMC).
Ces bouches sont reliées au groupe de votre VMC par des conduits, et est ensuite rejeté à l’extérieur.
L’air « neuf » entre dans le logement par les entrées d’air (également autoréglables ou hygroréglables suivant le type A ou B de la VMC) positionnées au-dessus des fenêtres ou portes des chambres ou du salon.
Le débit des bouches d’aération reste fixe pour une VMC de type A, et d’adapte au taux d’humidité pour une VMC de type B.

Screenshot_1

De quoi est composé une VMC hygroréglable ?

Screenshot_3Le kit VMC hygroréglable est composé d’un moteur, de bouches hygroréglables s’il s’agit d’une VMC de type A, ou de bouches autoréglables s’il s’agit d’une VMC de type B. Il faut ensuite ajouter des entrées d’air, ainsi que des conduits (gaine souple isolée) pour acheminer l’air jusqu’à l’extérieur ou jusqu’au groupe.
Vous pouvez aussi avoir besoin de manchons, boutons poussoirs, sorties d’air ou encore de repiquages en accessoires, ces derniers permettant de rajouter des bouches.
Les bouches peuvent être manuelles avec une cordelette, électriques ou encore à piles en détectant la présence ou le taux d’humidité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *