Installation électrique pour une maison ancienne : que savoir ?

By Evolution des normes

Selon les statistiques, on récence en France un foyer sur trois exposé à une installation électrique dangereuse. Sont concernés par cela les maisons construites il y a plus de 30 ans, soit avant 1996. Si vous vivez une maison équipée d’une installation électrique assez ancienne, il est vivement conseillé de mettre aux normes ceci car les risques sont bien réels : électrocution, incendie domestique et décharges électriques.

La mise en conformité de l’installation électrique

Pour mettre en conformité une installation électrique, il est impératif de faire appel à un professionnel. Réussir l’installation nécessite deux étapes cruciales :

  • Le diagnostic

Vérification par un professionnel uniquement de l’état de l’installation électrique : branchements du tableau, vérification qu’aucune prise n’est en contact avec la terre. Ce n’est qu’après ce constat que l’électricien déterminera les réparations et/ou installations à faire. Comparer les devis est très conseillé à ce moment-là pour choisir l’offre la moins chère et surtout la plus adaptée à vos besoins.

  • La rénovation ou la mise en norme du réseau conformément à la NF C 15-100

Selon le devis choisi, l’ensemble des rénovations peut coûter cher. Pour alléger les frais, l’électricien a parfois recours aux services d’un échéancier en rénovation.

La mise en sécurité

Après les travaux de rénovation, il est important de prendre en compte les cinq principales dispositions qui permettent de réduire au maximum les risques électriques pour la maison et les personnes qui y vivent. Ce sont :

  • La présence d’un disjoncteur ou d’un autre dispositif différentiel
  • La présence d’un disjoncteur de protection contre les surintensités liées à la puissance des appareils utilisés ou stabilisateur
  • La présence d’une liaison équipotentielle dans chaque localité disposant une salle d’eau (douche, baignoire, cuisine)
  • La mise sous protection ou de préférence l’élimination de tous les éléments sous-tension pouvant causer des risques aux contacts directs (bornes accessibles, fils dénudés, appareillages détériorés) par des moulures, des plinthes ou des conduits.

Dans tous les cas, il est toujours prudent de signaler toutes nouvelles installations électriques à la maison, notamment pour les systèmes d’alarme comme sur Telsud.com. Les dispositifs de sécurité ne font pas partie des obligations de l’assurance habitation, mais cette précaution pourrait être exigée si l’habitat est exposé à des risques.

Ce qu’exige 2016 sur les installations électriques

L’autoconsommation énergétique est un objectif crucial du gouvernement cette année. Qu’est-ce que cela impliquerait ? D’après les prévisions, une hausse des factures d’énergie est la réalité que doit faire face les français en 2016. Pour éviter de payer trop cher, la solution est que chaque ménage devienne lui-même producteur de la majorité d’énergies dont auront besoin les habitants. Les énergies renouvelables solaires ou éoliennes sont les plus performantes dans ce cas, mais le choix dépend des besoins de chaque foyer.

Une réflexion au sujet de « Installation électrique pour une maison ancienne : que savoir ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *