Comment choisir son bloc de secours ?

By Actualités Electricités

 

Présentation générale de l’éclairage de sécurité.

Le bloc de secours plus littéralement appelé Bloc Autonome d’Eclairage de Sécurité est un élément indispensable dans l’installation électrique des locaux recevant des personnes. Le bloc de secours fonctionne principalement de deux manières. La première de façon autonome sur batterie qui permet de fonctionner instantanément après un dysfonctionnement de l’éclairage normal, la durée de fonctionnement est limitée à la charge de la batterie. La seconde façon de fonctionner se fait sur une source centralisée constituée d’une batterie d’accumulateurs alimentant des luminaires. Le matériel électrique installé dans un établissement recevant du public doit obligatoirement contenir l’éclairage de sécurité.

 

 

Le bloc autonome d’éclairage de sécurité à quoi ça sert ?

Les textes réglementaires pour les établissements recevant du public (ERP) ou les structures soumises au Code du Travail imposent des règles d’installation et la conformité du matériel aux normes en vigueur, ce que respecte le fabricant URA et KAUFEL. L’éclairage de sécurité assure deux fonctions différentes selon le bloc de secours utilisé, la première l’éclairage d’évacuation qui permet  lors d’une défaillance de l’éclairage normal. La seconde l’éclairage d’ambiance ou d’anti-panique qui permet de garder un certain flux lumineux lorsque l’éclairage normal est coupé. Le bloc de sécurité ambiance dispose d’un flux lumineux de 400 lm, dix fois supérieur à un bloc de secours d’évacuation. Le bloc de secours ambiance doit être installé pour les locaux qui peuvent recevoir 100 personnes en étage ou rez-de-chaussée.

 

 

Le fonctionnement d’un bloc de secours BAES, BAEH.

Le bloc secours Legrand doit être installé dans les couloirs ou dégagements avec maximum 15 m entre chaque bloc secours. Au-dessus de chaque porte de secours ou sortie de secours un BAES doit être installé mais aussi pour signaler chaque obstacle ou changement de direction sur le chemin d’évacuation. Un bloc secours autonome évacuation ou ambiance doit être capable de fonctionner durant 1h sur sa batterie une fois le circuit d’éclairage normal hors service. Un bloc d’éclairage de secours n’est pas seulement autonome sur son fonctionnement mais aussi sur sa maintenance. Le bloc de secours est dit autotestable SATI conforme à la norme NFC 71820, cette technologie permet au BAES de se tester et de reporter les informations sur son état. Cette technologie SATI permet d’assurer au chef d’établissement la certitude que les contrôles sont réalisés dans le respect de la réglementation.

 

Le rôle du bloc de secours dans un établissement.

Le BAES permets donc de sécuriser l’évacuation d’un bâtiment recevant du public lorsque cela est nécessaire. Tous les blocs de secours autonome doivent être reliés à une télécommande qui se trouve dans le tableau électrique de l’établissement. La signalisation du bloc de secours est différente pour les personnes à mobilité réduite (PMR) et par moment le chemin d’évacuation est aussi différent. La signalisation pour les PMR se fait par un clignotement du bloc de secours.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *